Palestine membre de l'ONU

Colonialism Reparation demande qu'à la Palestine soit accordé le status d'État membre de l'ONU et qu'Israël, avec les États-Unis d'Amérique, le Royaume-Uni et les autres puissances coloniales de l'époque, il présents ses excuses et dédommagements à la Palestine pour la colonisation actuelle et passée.

La reconnaissance internationale de la Palestine est ultérieurement augmenté dans ces derniers mois, comme nous avions prévu il y a deux ans, malgré la manquée approbation de la part du Conseil de sûreté des Nations Unies le 30 décembre 2014 de la résolution S/2014/916 pour mettre fin à l'occupation israélienne des territoires palestiniens d'ici le 2017 long les frontières établies en 1967.

Le 13 Octobre 2014 le Parlement du Royaume-Uni demande à son gouvernement de reconnaître l'État de Palestine, le 30 Octobre 2014 le Gouvernement de la Suède reconnaît l'État de Palestine, le 18 Novembre 2014 le Parlement de l'Espagne demande à son gouvernement de reconnaître l'État palestinien, suivi le 2 décembre 2014 du Parlement de la France, le 10 décembre 2014 du Parlement de l'Irlande et le 12 décembre 2014 du Parlement du Portugal et enfin le 17 décembre 2014 le Parlement Européen soutient en ligne de principe la reconnaissance de l'État palestinien.

Le 19 décembre 2014 l'assemblée générale des Nations Unies approuve la résolution 69/241 qui réaffirme la souveraineté permanente du peuple palestinien dans les Territoires palestiniens occupés, inclus Jérusalem-Est, et de la population arabe dans le Golan syrien occupé sur leurs ressources naturelles et le 2 janvier 2015 la Palestine est reconnue comme État membre de la Cour pénale internationale.

La situation actuelle est le résultat de la mentalité coloniale, comme nous avons affirmé il y a quelques mois, elle peut trouver une solution seulement grâce aux réparations.

Colonialism Reparation demande qu'à la Palestine soit accordé le status d'État membre de l'ONU et qu'Israël, avec les États-Unis d'Amérique, le Royaume-Uni et les autres puissances coloniales de l'époque, il présents ses excuses et dédommagements à la Palestine pour la colonisation actuelle et passée en permettant une reprise rapide des territoires palestiniens par des décennies d'abus.