Newsletter 12/12 - Des excuses à l'Algérie pour le génocide colonial

Le 17 octobre 2012 le Président français François Hollande déclare, à propos du massacre du 17 octobre 1961, que: "La République reconnaît avec lucidité ces faits. Cinquante et un ans après cette tragédie, je rends hommage à la mémoire des victimes."

Le 23 octobre 2012 le Sénat français approuve la résolution 14-2012 qui souhaite la reconnaissance du massacre et la réalisation d'un endroit de commémoration des victimes du 17 octobre 1961.

Le 30 octobre 2012 le Ministre des vétérans algérien Mohamed Chérif Abbas a demandé "une reconnaissance franche des crimes perpétrés à leur encontre par le colonialisme français."

Malgré ces derniers événements soient un premier pas important vers le changement, il faut rappeler que dans les cinquante ans suivants à l'indépendance de l'Algérie la France n'a jamais reconnu ses propres responsabilités pour le génocide colonial et elle a tenté d'arrêter les initiatives algériennes qui s'étaient récemment remuées dans cette direction.

Colonialism Reparation demande donc que la France reconnaisse le génocide colonial et elle présents ses propres excuses à l'Algérie, en dépassant ces résistances intérieures qui empêchent elle d'aller au-delà de son propre passée "impériale".