Newsletter 11/15 - Réparations britanniques à l'Inde

Le 28 mai 2015 le Parlementaire indien Shashi Tharoor est intervenu au débat organisé par l'Oxford Union Society en soutenant que le Gouvernement britannique doit des réparations à ses ex-colonies et en argumentant de manière spécifique le cas de l'Inde. La vidéo de son discours a été vue, jusqu'à présent, par plus de 3 millions de personnes, en bénéficiant d'un large soutien en Inde, commençant par le premier ministre Narendra Modi jusqu'à beaucoup de commentateurs politiques.

Le 7 Novembre 2015, lors de la visite du Premier ministre indien au Royaume-Uni, le groupe "Montagne de Lumière" (traduction de Koh-i-Noor) formé par des hommes d'affaires et du spectacle indien, a annoncé de lancer d'une action en justice pour récupérer le diamant Koh-i-Noor, dont le Royaume-Uni a déjà refusé la restitution en différentes occasions.

Le Royaume-Uni, en ce moment, est en cours d'une croissante pression internationale des ex-colonies pour les réparations liées à leur domination coloniale.

Le 27 janvier 2015 le Parlement jamaïcain avait approuvé la motion 6 autorisant le Gouvernement jamaïcain à recevoir du Gouvernement britannique un dédommagement pair à celui-là versé en 1834 aux propriétaires d'esclaves en invitant les autres pays de CARICOM à prendre des décisions similaires. Malgré le premier ministre britannique David Cameron ait mis de côté la demande croissante d'excuses et de réparations au cours de la récente visite en Jamaïque les réactions ont été beaucoup, de l'ex Premier ministre jamaïcain PJ Patterson à l'ex Président nigérian Olusegun Obasanjo.

Du 28 Septembre au 3 octobre 2015 s'est déroulé ensuite à New York le Débat général de la 70e session de l'assemblée générale des Nations Unies au cours de laquelle les délégués de la Barbade, de Saint-Christophe-et-Niévès et de Saint-Vincent-et-les Grenadines ont réitéré la demande de réparations pour le génocide des natifs et de l'esclavage, la demande a été appuyée même par le délégué de Cuba. Le 4 novembre 2015 ensuite, pendant le débat pour l'approbation de la résolution A/RES/70/7 pour le "Mémorial permanent et commémoration des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves", certaines délégations ont demandé des réparations pour corriger l'horrible injustices du passé.

Colonialisme Réparation demande que le Royaume-Uni présente des excuses et des réparations à l'Inde et aux autres ex-colonies pour l'entière période de domination coloniale britannique, en rendant aussi les biens culturels soustraits dans ce période là.