Newsletter 09/18 - Réparations, non seulement rapatriement des restes

Le 29 août 2018, à la Cathédrale française de Berlin, capitale de l’Allemagne, s’est tenue la cérémonie de remise des restes de vingt-sept Héréros et Namas à la présence d'une nombreuse délégation namibienne guidée par la ministre de l'Éducation, des Arts et de la Culture Katrina Hanse-Himarwa et de la ministre adjointe allemande aux affaires étrangères Michelle Müntefering qui, malgré ait dit que « l'Allemagne reconnaît sa responsabilité historique », n'a pas exprimé d'excuses officielles. Le même jour donc des manifestations de protestation ont eu lieu à Berlin, Munich, Leipzig et Hambourg en raison du manque d’excuses officielles pour le génocide des Héréros et des Namas. Le 31 août 2018, à la présence d'une nombreuse délégation namibienne guidée par le vice-président namibien Nangolo Mbumba vice-président namibien Nangolo Mbumba et de la ministre adjointe allemande aux affaires étrangères Michelle Müntefering, les restes ont été accueillis en Namibie lors d’une cérémonie dans les jardins du Parlement de Windhoek, capitale de la Namibie.

Le troisième rapatriement de restes, après ceux de 2011 et de 2014, c'est une autre opportunité manquée pour s'approcher à une sérieuse réconciliation entre l'Allemagne et la Namibie, alors que poursuit le recours collectif en justice entamée par les Héréros et les Namas au Tribunal fédéral de New York pour obtenir des réparations collectives et le droit d'être présents aux négociations en cours entre le gouvernement Allemand et Namibien.

Colonialism Reparation demande à l'Allemagne, en plus du rapatriement des restes des Héréros et des Namas, de présenter des excuses et des réparations à la Namibie pour le génocide impliquant les populations victimes dans les négociations.