Newsletter 09/15 - Journée internationale pour les réparations 2015

Le 12 octobre 1492, Christophe Colomb posa le pied sur le supposé "Nouveau Monde", inaugurant tout un cycle d'occupations, de violences, de génocides et d'esclavage : ce fut la Colonisation. Commencée dès la fin du XV siècle, la Colonisation a duré plusieurs siècles, et se prolonge encore aujourd'hui sous des formes modernes (impérialisme, exploitation minière, accaparement des terres, interventions militaires, etc.).

Quand un tort est commis, il doit être réparé. Si l'on reconnaît que la Colonisation a été source de crimes de masse, alors il faut qu'il y ait réparation. Si l'on refuse qu'il y ait réparation, c'est qu'on récuse le caractère criminel des crimes coloniaux. C'est pourquoi nous posons avec force la question de la réparation, comme exigence non négociable. Depuis le début de la Colonisation, il y a plus de cinq siècles, des hommes et des femmes se battent contre elle et demandent justice.

Pour ce 12 octobre 2015 nous soulignons que le réseau de ONG "Le génocide est imprescriptible" invite à célébrer cette année dans toute l'Allemagne en demandant des réparations pour le génocide colonial commis entre 1904 et 1908 en Namibie. A cette occasion, une délégation Ovaherero sera présente à Hambourg, à Francfort et à Berlin, où juste dans ces jours, entamera au Parlement allemande la discussion dans les commissions parlementaires de la motion Réconciliation avec la Namibie: reconnaître le génocide!, discuté en séance plénière le 24 septembre 2015 (ordre du jour TOP 17).

Nous soulignons ensuite que le 25 septembre 2015 la Commission Nationale sur les Réparations de la Jamaïque, a demandé à son premier ministre Portia Simpson Miller de discuter de la question des réparations avec le premier ministre du Royaume-Uni David Cameron à l'occasion de sa visite prévue et que le 26 septembre 2015 aussi la Commission CARICOM sur les Réparations a demandé au premier ministre du Royaume-Uni David Cameron d'affronter le sujet des réparations.

Le 12 octobre nous célébrons ensemble la Journée internationale pour les réparations liées à la Colonisation et nous invitons donc les citoyennes, les citoyens, les ONG, les peuples et les gouvernements à se saisir de cette date emblématique et à mettre en oeuvre toutes les actions susceptibles de faire avancer dans le monde la cause des réparations (communiqués de presse, conférences, expositions, campagnes médiatiques, actions de rue, festivals culturels, émissions à la radio ou à la télé, décisions politiques, etc.). Il est possible d'adhérer à l'Appel à l'adresse: http://www.colonialismreparation.org/fr/ce-que-tu-peux-faire/adhere-a-l-appel-pour-la-journee-internationale-pour-les-reparations.html