Newsletter 07/21 - Réparations pour le génocide Herero et Nama

Le 4 juin 2020 le Président de la Namibie Hage Geinbob à la page 13 de son Discours sur l'état de la nation annonce qu'après cinq ans de négociations [...] l'Allemagne convient que les événements de 1904-1908 puissent être qualifiés comme génocide et qu'elle est prête à présenter ses excuses, au plus haut niveau du Gouvernement allemand. Ce qui reste en suspens c'est le Quantum [...].

Le 16 mai 2021 le chef suprême des Autorités Traditionnelles Ovaherero (OTA) Vekuii Rukoro et le Représentant de l'Association des Leaders Traditionnels Nama (NTLA) Gaob Johannes Isaack rejettent l'« Accord de réconciliation » qui ne respecte pas les piliers de négociation fixés par le Gouvernement namibien même puisqu'il ne prévoit pas le paiement de réparations et il a été négocié sans la participation de représentants légitimes de la majorité des communautés victimes.

Le 28 mai 2021 le Ministre fédéral des Affaires étrangères de l'Allemagne Heiko Maas concernant la conclusion des négociations avec la Namibie déclare que [...] nous qualifierons maintenant officiellement ces événements pour ce qu'ils sont du point de vue d’aujourd’hui : un génocide [...], comme geste de reconnaissance des immenses souffrances infligées aux victimes, nous voulons soutenir la Namibie et les descendants des victimes avec un programme substantiel de 1,1 milliard d'euros pour la reconstruction et le développement. [...] Aucune demande légale de dédommagement ne peut en découler. [...].

Le 4 juin 2021 le Vice-président de la Namibie Nangolo Mbumba au sujet des négociations sur le génocide, les excuses et les réparations, après avoir confirmé que le mandat à négocier découle de la motion approuvée à l'unanimité par le Parlement namibien le 26 octobre 2006, cherche de soutenir que les programmes de réconciliation et de reconstruction sont des réparations et que les communautés affectées ont été consultées.

Colonialism Reparation rejette le soi-disant « Accord de réconciliation » inspiré par l'Allemagne et accepté par la Namibie en invitant les Parlements de la Namibie et de l'Allemagne à ne pas le ratifier et demande que l'Allemagne présente des excuses sincères et des réparations adéquates pour le génocide colonial des populations Herero et Nama en impliquant dans les négociations leurs représentants légitimes.