Newsletter 02/12 - Excuses à l'Egypte de l'Occident colonisateur

Le 30 janvier 2012 Al-Azhar, université sunnite la plus célèbre du monde a organisé au Caire le congrès "Al-Azhar et l'Afrique: défis et ambitions", en contemporaine avec l'élection des membres de la Commission de l'union Africaine à l'Addis Abeba.

Dans cette occasion le grand cheik d'Al-Azhar Ahmed al-Tayyeb a affirmé que ce que l'Occident avait fait était un "crime indélébile" qui demande des éxcuses de portée historique.

L'Egypte a été dans la sphère d'influence de l'empire britannique de la deuxième moitié du dix-neuvième siècle jusqu'à la la première moitié du vingtième siècle, en souffrant et en continuant à souffrir, comme le reste du continente africain, le colonialisme dans ses formes différentes.

Colonialism Reparation appuie la demande du grand cheik d'Al-Azhar, Ahmed al-Tayyeb, qui l'Occident présente ses excuses à l'Egypte pour avoir colonisé l'Afrique et propose que la demande d'éxcuses et dédommagements pour la période coloniale devienne partie du programme du prochain gouvernement Egyptien.