Les réparations dans les Amériques

Colonialism Reparation se félicite du soutien apporté par la Communauté d'États Latino-Américains et Caraïbes (CELAC) à la demande des réparations pour le génocide des natifs et de l'esclavage de la Communauté caribéenne (CARICOM) et il invite les États-Unis à dépasser leur peur les réparations.

Le 27 Janvier, 2016 a eu lieu à Quito, capitale de l’Équateur, le quatrième sommet des chefs d'État et de Gouvernement de la Communauté d'États Latino-Américains et Caraïbes avec la participation de trente-trois délégations. Le sommet s'est conclu avec l'approbation de la déclaration politique et du plan d'action 2016.

Au point 64 de la déclaration politique les membres se sont accordés à [...] reconnaître, de nouveau, que l'esclavage et la traite des esclaves étaient des crimes atroces dans l'histoire de l'humanité; à saluer l'initiative de la CARICOM pour la création de la Commission des réparations de la Communauté caribéenne et d'applaudir les efforts de cette Commission pour corriger les injustices de l'histoire [...], tandis qu'au point concernant les Afro-descendants du plan d'action 2016 les membres se sont accordés à poursuivre les efforts et à renforcer la coopération parmi les États Membres pour implémenter le Plan d'Action pour la Décennie des Afro-descendants latino-américains e caribéens [...].

Le 29 janvier 2016 le Groupe de travail d'experts des Nations Unies sur les personnes d'ascendance africaine a conclu une visite de dix jours dans les États-Unis pour évaluer la situation des afro-américains et des personnes de descendance africaine en rénovant, entre les recommandations pour combattre toutes les formes de racisme, la discrimination raciale, l'afrophobie, la xénophobie et les intolérances reliées, l'encouragement aux réparations pour les afro-américains descendants des esclaves.

Malgré ceci le 10 février 2016 la résolution conjointe 10/148 du Delaware tout en reconnaissant et en présentant des excuses officielles pour la participation de l'État dans l'esclavage, comme déjà fait en Alabama, Connecticut, Floride, Maryland, New Jersey, Caroline du Nord, Tennessee et Virginie, il nie toute disponibilité à des éventuelles réparations, ainsi comme ils sont en train de faire tous les candidats à Président des États-Unis.

Colonialism Reparation se félicite du soutien apporté par la Communauté d'États latino-américains et Caraïbes (CELAC) à la demande des réparations pour le génocide des natifs et de l'esclavage de la Communauté caribéenne (CARICOM) et il invite les États-Unis, la première colonie à avoir conquis l'indépendance, à dépasser leur peur les réparations.