Le Néocolonialiste est l'Occident, pas la Chine

Colonialism Reparation demande que l'Occident néocolonialiste arrête d'utiliser la Chine comme bouc émissaire et présents par contre ses excuses et dédommagement aux ex-colonies parmi lesquelles même la Chine.

Le 3 mai 2014 le premier ministre chinois Li Keqiang déclare que "dans sa coopération avec l’Afrique, la Chine s’en tient toujours aux principes d’égalité, de bénéfice réciproque, de pragmatisme, d’efficacité, de sincérité et de respect des engagements, et de ne pas assortir ses aides à l’Afrique de condition politique", en répondant aux accusations de néocolonialisme chinois.

Le 7 septembre 2013 le Président chinois Xi Jinping avait fait une des premières propositions chinoises de respire international: la construction d'une nouvelle route de la soie terrestre et maritime qui renforce la coopération euro-afro-asiatique et  permette le développement des nations impliquées, complètement ignorée par l'Occident.

Exactement cet Occident qui maintenant cherche d'employer la Chine comme bouc émissaire dans la tentative de cacher la continuation des ses entreprises néocolonialistes, masquées dans les derniers ans d'ingérence humanitaire pour honorer la responsabilité de protéger. En glissant la liste des interventions de ces dernier décennies du Royaume-Uni, de la France, des États-Unis, de l'OTAN et de la Chine il est évident qui a besoin de protéger aujourd'hui ses intérêts avec la force militaire.

Colonialism Reparation demande que l'Occident néocolonialiste arrête d'utiliser la Chine, puissance mondiale émergent en mode pacifique, comme bouc émissaire et présents par contre ses excuses et dédommagement aux ex-colonies parmi lesquelles même la Chine, occupées militairement dans les derniers siècles.