Newsletter 09/17 - Restituer pour commencer à Réparer

Dans les dernières décennies, il s'est développé le débat concernant le rapatriement des restes et à la restitution des trésors pillés pendant le colonialisme, en portant à l’échec les projets en style néocolonial comme la Déclaration sur l'importance et la valeur des musées universels.

Le 27 juillet 2016 le Gouvernement du Bénin ( 2.4 Retour des objets précieux royaux emportés par l’armée française lors de la conquête de novembre 1892 ), avec l'appui du Conseil Représentatif des Associations Noirs ( CRAN ), a demandé à la France la restitution des trésors pillés pendant la conquête du novembre 1892. Le 12 décembre 2016 le Gouvernement de la France ( lire: la lettre secrète et honteuse par laquelle le Quai d’Orsay a refusé la restitution des trésors du Bénin ) a secrètement refusé la restitution des trésors pillés.

Le 1er avril 2017 le Musée d'anthropologie et d'archéologie de l'Université de Cambridge a annoncé un possible accord de type néocoloniale pour prêter au Nigeria les trésors pillés en 1897 lors de la conquête du Royaume du Bénin ( actuellement le Nigeria ), de façon à ne pas les devoir effectivement restituer.

Le 2 août 2017 la Fondation pour l'héritage culturel prussien ( SPK ), qui gère les musées allemands, a annoncé le début de la recherche des origines d'un millier de crânes pillés pendant le colonialisme pour décider comme les gérer, en n'excluant pas leur restitution. L'ONG Berlin Postkolonial donc a demandé qu'aussi la Société berlinoise d'anthropologie, ethnologie et préhistoire ( collection Rudolf Virchow ) entames la recherche des origines des restes pillés pendant le colonialisme en leur possession et qui tous les deux enfin s'occupent de rapatriement des restes. Le 14 et le 15 octobre 2017 aura lieu ensuite à Berlin, la capitale de l'Allemagne, la conférence Héritage culturel prussien : objets sacrés et restes humains dans les musées de Berlin organisée par la coalition Non Humboldt 21! pour permettre aux membres et aux experts des communautés d'origine de participer au débat sur la restitution et le rapatriement.

Colonialism Reparation demande le rapatriement des restes et la restitution des trésors pillés pendant le colonialisme et invite tous les sujets actifs à partir de ce premier pas et continuer dans la direction de la Réparation des dommages du colonialisme avec la condamnation, la réconciliation, les excuses et les dédommagements dus.