Newsletter 09/12 - Commémoration de la traite négrière et de son abolition

Dans la nuit entre le 22 et le 23 août 1791 il commence à Saint Domingo (aujourd'hui Haïti et République Dominicaine) l'insurrection des esclaves qui aurait eu un rôle déterminant dans l'abolition de l'esclavagisme.

Le 12 novembre 1997 la Conférence générale de l'UNESCO, pendant sa vingt-neuvième session a proclamé le 23 août de tous les ans Journée internationale du souvenir de la traite des esclaves et de son abolition, en invitant "les État membres à donner toute l'ampleur voulue à cette Journée internationale et à mobiliser l'ensemble de la communauté éducative, scientifique, artistique et culturelle, la jeunesse et, au niveau général, la société civile."

Le 23 août 2011 ils ont été organisés événements en quatorze États (Angola, République démocratique du Congo, Ghana, Madagascar, Sénégal, Argentine, Colombie, Honduras, Uruguay, Grenada, Saint Kitts and Nevis, Trinidad and Tobago, Royaume-Uni et Canada.

Le 23 août 2012 malheureusement ont été organisés des événements dans un seul État (Brésil).

Colonialism Reparation invite les États membres de l'UNESCO à célébrer dignement le 23 août de tous les ans la Journée internationale du souvenir de la traite des esclaves et de son abolition, conscient que cela a vivement conditionné les derniers cinq siècles de l'Histoire au niveau mondial et que seulement son franchissement permettra d'éliminer le racisme.