Excuses et dédommagements équitables aux Mau Mau torturés

Colonialism Reparation demande que le Royaume-Uni présente tout de suite ses sincères excuses et dédommagements équitables aux Mau Mau pour les tortures et les abus systématiquement infligés pendant la brutale répression du mouvement pour l'indépendance du Kenya de la part du gouvernement colonial britannique.

Le 6 juin 2013 le ministre des Affaires étrangères britannique William Hague a annoncé au Parlement qui le Gouvernement avait atteint un accord extra-judiciaire avec les citoyens Kényans qu'ils l'avaient dénoncé pour les tortures et les abus subis pendant la brutale répression du mouvement pour l'indépendance du Kenya de la part du gouvernement colonial britannique dans les ans cinquante et dans les premiers ans soixante du siècle passé.  Le Gouvernement britannique a reconnu que "les Kényans ont été soumis à des tortures et à d'autres formes de mauvais traitements lorsqu'ils étaient entre les mains de l'administration coloniale", il a exprimé pour ceci des “regrets sincères” et il s'est accordé pour un dédommagement de 2.600 livres  (environ 3.000 euros), pour chacun des 5.228 plaignants.

Il résulte évident que le Gouvernement britannique ait accepté l'accord, après avoir fait opposition pour quatre ans et avoir perdu pour deux fois devant la Haute cour de Londres, contraint par les circonstances et seulement pour limiter au minimum les dommages. La reconnaissance que « les Kényans ont été soumis à des tortures et à d'autres formes de mauvais traitements lorsqu'ils étaient entre les mains de l'administration coloniale » demande un'enquête approfondie sur les crimes commis et la punition des coupables, et les « sincères regrets » exprimés doivent se transformer en sincères excuses et l'indemnisation de 2.600 livres versé après cinquante ans doit devenir un dédommagement équitable et garantie à tous le Mau Mau torturé. À cet égard il est sûrement utile se rappeler que dans les ans immédiatement suivants à l'abolition de l'esclavage les ex propriétaires d'esclaves furent indemnisés avec 40.000 livres à la valeur actuel (environ 57.000 euro) pour chaque esclave libéré.

Colonialism Reparation demande que le Royaume-Uni présente tout de suite ses sincères excuses et dédommagements équitables aux Mau Mau pour les tortures et les abus systématiquement infligés pendant la brutale répression du mouvement pour l'indépendance du Kenya de la part du gouvernement colonial britannique et que le Gouvernement  britannique finisse au plus tôt de rendre publics les documents survécus à l'effacement systématique gardés pour plus de demi-siècle du Ministère des Affaires Étrangères dans les archives secrètes de Hanslope Park.